Programme

Vous êtes ici

Version imprimableEnvoyer par mailVersion PDF
Ecouter

JEUDI 12 NOVEMBRE 2020

8h30 : Accueil café 

9h : Allocutions d’ouverture 
  • Jacques Mikulovic, directeur de l'INSHEA.
  • Isabelle Queval, directrice du Grhapes.
  • Denis Adam, secrétaire général du Centre Henri-Aigueperse UNSA-Éducation. 
  • Maïtena Armagnague et Isabelle Rigoni, Grhapes – Présentation du colloque. 
     

9h30 : Conférence plénière - Vue d'ensemble des migrations internationales 
Par Catherine Wihtol de Wenden, directrice de recherche émérite au CNRS. 
Animation : Simona Tersigni, Université Paris-Nanterre, Sophiapol, associée du laboratoire URMIS

10h30 : Pause

10h45-12h30 : Sessions 

(Session 1) Aspects politiques et réglementaires

Animation : Simona Tersigni, Université Paris-Nanterre, Sophiapol, associée du laboratoire URMIS 
  • L'accès et l'admission des bénéficiaires de protection international à l'enseignement supérieur en droit international par Florian Aumond, Université de Poitiers, CECOJI, Migrinter.
  • Droits linguistiques des élèves allophones et instances supra- et internationales. Tensions, apories, opportunités par Marisa Cavalli, Centre Européen des Langues vivantes (CELV) du Conseil de l’Europe. 
  • Une scolarité « comme les autres ». Étude comparée de l'(in)acceptabilité d'un mot d'ordre d'action publique par Thomas Douniès, Université de Picardie Jules Verne, CURAPP-ESS. 
     

(Session 2) Regards croisés sur les conditions d’accueil scolaire et éducatif

Animation : Audrey Boulin, INSPE, CY Université de Cergy, EMA 
  • L’école entre choix institutionnels et options didactiques : retour sur quelques évolutions des dernières décennies par Daniel Coste, ENS de Lyon.  
  • Un quotidien entre deux rives : l’expérience scolaire des enfants de l’or en Guyane française par Alexandra Vié, INSHEA, Grhapes. 
  • À la recherche des enfants migrants perdus. De l’enjeu des suivis de cohorte. Par Catherine Mendonça Dias, Université Sorbonne Nouvelle, DILTEC. 
     

(Session 3) Coopérations pluri-professionnelles

Animation : Lorenzo Navone, Université de Strasbourg, Dyname 
  • Postures des intervenants au sein de dispositifs de soutien à la parentalité : De la mise en avant de la pratique exclusive du français à la valorisation du multilinguisme par Anne Unterreiner, Caisse nationale des allocations familiales (Cnaf), Direction des statistiques, des études et de la recherche (Dser). 
  • MNA : un accompagnement éducatif sous tension par Isabelle Rigoni, INSHEA, Ghrapes.  
  • Accompagner l’accueil pluri-professionnel de MNA par la recherche-action-formation par Sandrine Noé, Apprentis d’Auteuil, et Sébastien Pesce, Université d’Orléans, ERCAE. 
     

12h30-14h : Déjeuner à l’INSHEA

14h : Conférence plénière - Les enfants d'immigrés à l'école. Inégalités scolaires du primaire à l'enseignement supérieur. 
Par Mathieu Ichou, chargé de recherche, INED, IC Migrations. 
Animation : Maïtena Armagnague, INSHEA, Grhapes, Centre Émile Durkheim, associée à MIGRINTER, fellow at IC Migrations 

15h15 - 17h30 : Sessions 

(Session 1) Accueil scolaire et éducatif : expériences enseignantes 

Animation : Alexandra Vié, INSHEA, Grhapes
  • Élèves « allophones » inclus en classes « ordinaires ». Discours et difficultés d’enseignants français du secondaire par Matthieu Marchadour, Université Rennes 2, Laboratoire Prefics. 
  • Enseigner en UPE2A : les effets socioprofessionnels de l’inclusion scolaire par Iona Baneux, Université de Bordeaux. 
  • « Il y a les allophones emblématiques et les allophones problématiques » : expériences différenciées et classements scolaires des collégiens « allophones » par Maxime Lemaître, Université Lumière-Lyon 2, Centre Max Weber, équipe Modes, Espaces et Processus de socialisation. 
  • Le bâton de parole, les couleurs des groupes de travail et les apprentissages en élémentaire. Ethnographie en mode privé/public d'un dispositif UPE2A par Simona Tersigni, Université Paris Nanterre, Sophiapol. 
     

(Session 2) Accueil scolaire et éducatif : expériences enseignantes 

Animation : Isabelle Rigoni, INSHEA, Grhapes, associée à MIGRINTER et au Centre Émile Durkheim  
  • La mission totale de l'enseignant d'UPE2A et la réorganisation du travail pédagogique par Maïtena Armagnague, INSHEA, Ghrapes, et Audrey Boulin, INSPE, Université de Cergy, EMA.  
  • L’accueil de jeunes migrants en lycée professionnel : des difficultés langagières des élèves aux transformations professionnelles des enseignants par Emilie Lebreton, Amélie Leconte, Université Aix-Marseille, Laboratoire Parole et Langage.
  • Attitudes xénophobes et rôle de l'éducation formelle : lorsque l'engagement des enseignants est gagnant même dans un contexte « indifférent aux différences » par Alessandro Bergamaschi, Université Nice Sophia Antipolis / Université Côte d'Azur, Mariagrazia Santagati, Università Cattolica de Milan (Italie), Catherine Blaya, Haute Ecole Pédagogique VAUD (Suisse) et Francesco Arcidiacono, Haute Ecole Pédagogique BEJUNE (Suisse). 
  • « Demeurer professionnel » : les enseignants à l’épreuve des migrations par Dorothée Bednarek, Université de Genève (Suisse), laboratoire SATIE. 
     

(Session 3) Approches didactiques 

Animation : Catherine Mendonça Dias, Université Sorbonne Nouvelle, DILTEC, fellow at IC Migrations
  • Enseigner aux élèves en situation migratoire : une approche nécessairement pluridisciplinaire ? par Christine Perego, Université Bordeaux Montaigne, Laboratoire CLLE-ERRSàB. 
  • Enjeux éducatifs et formatifs d'une approche interculturelle en classe par Laure Franceschini, Université Sorbonne Nouvelle - Paris 3, DILTEC. 
  • La création artistique en contexte migratoire, outil de déségrégation et de (re)connaissance ? par Maud Sérusclat-Natale, Université Paul Valéry Montpellier III, laboratoire LHUMAIN / MA scène nationale, Montbéliard. 
  • Éducation et migration : la place de l’art comme « jeu » par Geneviève Guetemme, Université d’Orléans, INSPE-CVL. 
     

17h45- 19h15 : Table ronde enseignants, acteurs associatifs et syndicaux. 
Animation : Maïtena Armagnague, INSHEA, Grhapes, Centre Émile Durkheim, associée à MIGRINTER, fellow at IC Migrations, Alexandra Vié, INSHEA, Grhapes

 

VENDREDI 13 NOVEMBRE 2020

8h30 : Accueil café

9h : Conférence plénière - Ni dedans ni dehors, sur la frontière.
Par Michel Agier, directeur de recherche à l’IRD et directeur d’études à l’EHESS/CEMS, IC Migrations. 
Animation : Isabelle Rigoni, INSHEA, Grhapes, associée à MIGRINTER et au Centre Émile Durkheim

10h15-12h30 : Sessions 

(Session 1) Accueil scolaire et éducatif : les élèves

Animation : Simona Tersigni, Université Paris-Nanterre, Sophiapol, associée du laboratoire URMIS
  • Les lycéen·nes allophones en France : un public oublié ? par Elodie Graveleau, Université de Rennes, LIDILE. 
  • Trajectoires scolaires d’élèves allophones (le cas du lycée St Charles à Marseille) par Virginie Baby-Collin, INSPÉ, Aix Marseille Université, UMR Telemme, Institut Universitaire de France, Cécile Exbrayat, Lycée Saint-Charles de Marseille, et Luna Russo, Université de Poitiers. 
  • Facing the Education Access Obstacles in the Northern Parisian Suburbs. The Case of the Allophone Syrian Dom Children in Saint Denis. Par Yahya Al-Abdullah, EHESS. 
  • L’expérience migratoire sous le couvert de l’apprentissage de la lecture du Saint Coran : un vécu des enfants Talibés dans la Commune de Malanville au Bénin. Par Talata Souleymane Modibo Karim, Monique Ouassa Kouaro, Université d’Abomey-Calavi (Bénin).  
     

(Session 2) Enseigner hors l’école (camps et centres d’hébergement) 

Animation : Isabelle Rigoni, INSHEA, Grhapes, associée à MIGRINTER et au Centre Émile Durkheim
  • L’apport pédagogique en situation d’urgence : l’exemple de l’école du centre d’hébergement d’urgence d’Ivry-sur-Seine par Stéphane Paroux, Casnav de Paris, DILTEC. 
  • De la forme-camp à la forme-école : une institution au service du trauma par Mickaël Idrac, Université Paris-Descartes, CEPED. 
  • Enjeux de l'éducation en situations d'urgence humanitaires : l’accompagnement des jeunes vivant en zones de conflits par Albane Buriel, Université du Québec à Chicoutimi et Université Rennes 2.  
     

(Session 3) Approches didactiques 

Animation : Catherine Mendonça Dias, Université Sorbonne Nouvelle, DILTEC, fellow at IC Migrations
  • Transposition des démarches du Français sur Objectifs Spécifiques (FOS) en contexte scolaire : élaboration didactique en français de scolarisation (FLSco) pour les élèves allophones par Céline Beaugrand, Université de Lille-Laboratoire STL, CASNAV de Lille, DILTEC.
  • Enjeux et défis langagiers pour des familles immigrantes chinoises dans le contexte multilingue du Luxembourg : représentations, pratiques et positionnement par Peiru Bai, Université du Luxembourg / Université de Strasbourg. 
  • Quelle inclusion pour les enfants allophones, notamment bulgares turcophones ?  Entre tensions et ajustements pédagogiques, didactiques et institutionnels par Marie-Anne Châteaureynaud, Bernadette Kervyn, INSPE, Université de Bordeaux, LabeE3D. 
     

(Session 4) Méthodologies d’enquête

Animation : Colette Lepetitcorps, Instituto de ciéncias sociais, Universidade de Lisboa 
  • Enjeux pluri-institutionnels et méthodologiques d’un dispositif de réflexivité collective autour de la scolarisation des élèves migrants allophones par Claire Cossée, UPEC, LIRTES.  
  • Déclencher par la mise à distance ? Saisir l'expérience de la salle de classe par le story telling, politique des petites histoires et retour critique sur une initiative méthodologique par Marine Duc, Université Bordeaux Montaigne, UMR Passages.
  • Un protocole d’entretien socio-didactique pour comprendre les pratiques d’apprentissages d’élèves plurilingues nouvellement arrivés : démarches, résultats, enjeux par Véronique Miguel Addisu, Université de Rouen, laboratoire DYLIS. 
     

Symposium coordonné par Séverine Chauvel et Jean-Luc Primon :
Étudiant.e.s en situations migratoires dans l'enseignement supérieur : politiques, conditions d'accueil, effets sur les trajectoires.

Animation : Jean-Luc Primon, Université de Nice, URMIS, fellow at IC Migrations 
  • Les étudiants étrangers dans les enquêtes de l'Observatoire de la Vie Étudiante par Catherine Agulhon, Université de Paris, Cerlis, Saeed Paivandi,  Université de Lorraine, LISEC.
  • La triple torsion des mobilités étudiantes : financiarisation de l’enseignement supérieur, concurrence sur le marché mondial et différenciations sociales accrues des parcours par Valérie Erlich, Université Côte d'Azur, CNRS, IRD, URMIS, Étienne Gérard, IRD - Université de Paris, Laboratoire ceped, et Sylvie Mazella, Aix-Marseille Université, CNRS, LAMES, Institut Sociétés en mutation en Méditerranée. 
  • Des traitements différenciés dans l'enseignement supérieur ? L'expérience subjective des discriminations par les étudiants étrangers par Élise Tenret, Université Paris Dauphine, laboratoire IRISSO / OVE, et Jean-Luc Primon, Université Côte d’Azur, laboratoire URMIS / INED.
  • Dispositifs de recrutement des étudiants étrangers dans l'enseignement supérieur : pratiques, sens de la justice et chaînes institutionnelles par Séverine Chauvel, Université Paris Est Créteil, LIRTES, INED, LIER-FYT, ICM Migrations fellow.
  • Les conséquences biographiques des migrations étudiantes algériennes : ce que la migration fait au(x) projets d’étude(s) par Roufaïda Henni, Université de Tours, CITERES. 
     

12h30-14h : Déjeuner à l’INSHEA

14h : Conférence plénière - Les « nouvelles » problématiques éducatives. La transformation des systèmes éducatifs au prisme de ce qui fait problème à l'école, et de « ceux » qui lui font des problèmes. 
Par Benjamin Moignard, PU sciences de l’éducation, Université Cergy-Paris (CY), laboratoire EMA.  
Animation : Claire Cossée, Université Paris Est Créteil (UPEC), LIRTES

15h-16h30 : Sessions 

(Session 1) Perspectives comparées sur les politiques et les pratiques scolaires 

Animation : Isabelle Rigoni, INSHEA, Grhapes, associée à MIGRINTER et au Centre Émile Durkheim
  • Le contrôle migratoire à l'école en Afrique du Sud: une rationalité étatique xénophobe inscrite dans les instruments et incorporée par le personnel éducatif. Par Jeanne Bouyat, Sciences Po Paris. 
  • Apprentissage et langues des adolescents plurilingues nouvellement arrivés en Nouvelle-Zélande — quel soutien vers la réussite scolaire ? Par Fiona Smythe, Université de Bordeaux (doctorante LACES), Victoria University of Wellington (Nouvelle-Zélande, chercheuse invitée). 
  • Défis pour enseigner et apprendre les langues en exil. L’exemple des élèves syriens dans le camp de Zaatari par Amal Khaleefa, Université Sorbonne-Nouvelle, DILTEC.  
     

(Session 2) Accueil scolaire et éducatif : le lien école-familles

Animation : Anne-Claudine Oller, Université Paris Est Créteil (UPEC), LIRTES
  • Le discours des parents migrants nouvellement arrivés en France sur leur rapport à l’école maternelle et l’accueil de leurs enfants par Ann-Birte Krüger, Annie Lasne, Université Bourgogne Franche-Comté, CRIT / C3S. 
  • Un dispositif d’accueil des familles au cœur de l’école par Deborah Caira (sous réserve), Université Rouen Normandie, laboratoire DYLIS.  
  • Les professeurs des écoles en UPE2A : une professionnalité à l'interface entre collègues des classes ordinaires et les familles par Aksel Kiliç, Université de Paris, Cerlis / UPEC, Lirtes.  
     

(Session 3) Approches didactiques 

Animation : Catherine Mendonça Dias, Université Sorbonne Nouvelle, DILTEC, fellow at IC Migrations 
  • La rencontre avec les enfants de l’exil : faire de la langue un lieu d’accueil par Ilaria Pirone, Université Paris 8,  CLEF- CIRCEFT. 
  • L’accompagnement éducatif, langagier et culturel des mineurs isolés en familles d’accueil par Chloé Metzger, Clara Mortamet, Université Jean Monnet, Saint-Etienne.  
     

(Session 4) Interroger les professionnalités

Animation : Claire Cossée, Université Paris Est Créteil (UPEC), LIRTES
  • Légitimer des pratiques langagières plurielles précoces. Une Recherche Intervention Formation sur le terrain stéphanois par Sandra Tomc, Valeria Villa Perez, Université Jean Monnet Saint Etienne, CELEC.  
  • L’enseignant de FLS : pivot ou marginal dans l’accompagnement des EANA à l’école ? quelle(s) coopération(s) ? quels ajustements ? par Marine Totozani, Université Jean Monnet, Saint-Etienne, Celec. 
  • Observation collaborative clinique de scolarisation : deux parcours de mineurs isolés étrangers par Patricia Mothes, Sandra Cadiou, Université Toulouse Jean Jaurès, UMR EFTS Toulouse. 
     

16h45-17h30 : Regard du grand témoin
Jean-Michel Zakhartchouk, enseignant et formateur, rédacteur aux Cahiers pédagogiques